Macky Sall sur le rôle de la première dame et de ses enfants : « avec moi, pas de dévolution monarchique du pouvoir »

Voici la troisième partie de l’entretien que  Macky Sall avait accordé aux journalistes de RFI et que j’ai eu la chance de filmer. Dans mon précédent billet, le prochain président sénégalais revenait  sur son enfance et ses origines culturelles et ethniques. Ici, il aborde le rôle qu’il entend donner à la première dame et à ses enfants dans l’exercice du pouvoir. Une chose est sûre, il n’y aura pas de « dévolution monarchique du pouvoir ».

Macky Sall

Laurent Correau (RFI) : une question personnelle. Qui sont votre épouse et vos enfants et quelles places vous souhaitez leur faire jouer dans la gestion des affaires publiques ?

Macky Sall : Mon épouse est une charmante sénégalaise que j’ai connue à Diourbel (région au centre du Sénégal, NDLR), pendant une de mes tournées d’exploration. Je lui ai dit d’ailleurs « je n’ai pas trouvé du pétrole mais je t’ai trouvé ! », je pouvais me consoler de cette découverte. Oui elle est sénégalaise, Marième Faye ! Je lui dis Marième Sall maintenant. Le Faye je l’ai mis entre parenthèses. Elle m’a donné trois enfants : deux garçons et une fille mais je crois qu’ils n’auront à jouer aucun rôle dans les affaires publiques, c’est la famille, c’est privée. Ne faut pas que l’on confonde la famille et les affaires publiques.

Laurent Correau : on ne parlera pas de dévolution monarchique du pouvoir avec vous ?

 Macky Sall : Non je ne crois pas, car même si je fais dix ans, mon fils aura à peine 26, 27 ans et je crois qu’à 27 ans, constitutionnellement il ne peut pas prétendre à être président de la République car il faut avoir 35 ans pour pouvoir être candidat, donc ce risque n’existe pas chez moi. Dieu merci ! Je suis un jeune président si je suis élu. Non, non y aura pas ce risque, pas du tout. Pour le reste, l’épouse du chef de l’Etat a le statut de première dame, mais vraiment pas plus, et ça n’a rien à voir. D’ailleurs vous ne l’avez même pas vu pendant la campagne, parfois elle vient mais elle est dans le public, elle refuse d’ailleurs de se montrer, elle reste invisible.

En bonus voici ma vidéo de l’entretien :

About these ads